Fargo, LA mini-série à découvrir

Après l’énorme enthousiasme suscité par True Detective, une nouvelle mini-série (ou anthologie ?) a fait parler d’elle sur le câble US et bien que l’engouement soit resté nettement plus limité lorsqu’on le compare à la folie qui a entouré la mini de HBO, pour ma part, j’ai pris beaucoup plus de plaisir devant Fargo que devant la série construite autour de Matthew McConaughey et Woody Harrelson.

Alors que True Detective emportait surtout l’adhésion avec son duo de comédiens et son esthétique fascinante magnifiant la Louisiane, Fargo parvient à faire de même dans un État nettement plus froid à savoir le Minnesota.
A mon sens, Fargo se distingue vraiment en nous offrant une galerie de personnages d’une richesse évidente qui constitue un univers nettement plus dense que ce que nous avait proposé l’anthologie de HBO qui misait beaucoup (trop ?) sur ses deux stars au point de transformer ses personnages périphériques en simples accessoires.

En effet, là où Nic Pizzolatto concentrait son intrigue sur l’histoire de deux flics1, Noah Hawley – le showrunner de Fargo – fait preuve de nettement plus d’ambition en dressant un univers riche et complexe car, bien que la série repose également sur un duo de comédiens particulièrement brillant (en l’occurrence Billy Bob Thornton et Martin Freeman aussi impeccables l’un que l’autre), Fargo parvient à offrir de nombreux seconds rôles convaincants que ce soit au travers de la révélation Allison Tolman (qui devient d’ailleurs rapidement bien plus qu’un second rôle) que de Colin Hanks, Kate Walsh ou encore Keith Carradine mais la liste est loin d’être exhaustive.

Lester Nygaard (Martin Freeman) et Lorne Malvo (Billy Bob Thornton)
Lester Nygaard (Martin Freeman) et Lorne Malvo (Billy Bob Thornton)

En terme d’écriture, j’ai été assez fasciné par la manière dont les auteurs de Fargo ont construit les personnages incarnés par Allison Tollman (Molly Solverson) et Colin Hanks (Gus Grimly) comme de parfaits contraires de ceux campés par Billy Bob Thornton (Lorne Malvo) et Martin Freeman (Lester Nygard).
En effet, les personnalités de Lorne et Molly sont assez proches, tous deux sont brillants, rigoureux et totalement dévoués à ce qu’ils font. De la même manière, Lester et Gus sont deux grands timides, maladroits qui apparaissent au premier abord comme de parfaits losers.
Pourtant, Lorne et Molly, tout comme Lester et Gus n’en demeurent pas moins diamétralement opposés.

A côté de cela, True Detective apparaissait un poil2 prétentieuse ce qui n’avait pas manqué de rendre son dénouement gentiment con-con particulièrement décevant (en même temps, il est toujours difficile d’offrir une conclusion satisfaisante lorsque l’on prend le chemin ultra-balisé du whodunit…).
Au contraire, Fargo a pu nous offrir une intrigue nettement plus organique en ne jouant pas la carte du mystère mais en se contentant de nous raconter une histoire finie sur 10 épisodes. C’était souvent drôle et glaçant à la fois, parfois étrange mais en tout cas toujours passionnant.
Et puis en terme de ton et d’atmosphère, j’avoue que c’est la toute première fois que je retrouve un petit air de Breaking Bad dans une série, je ne saurais trop l’expliquer mais la seule présence de Bob Odenkirk (le Saul Goodman de Breaking Bad et bientôt de Better Call Saul) ne suffit pas à provoquer ce sentiment. Peut-être est-ce tout simplement le fait que le personnage de Lester renvoie par bien des aspects à un certain Walter White

Fargo

Bref, si je ne nie pas que True Detective mérite le coup d’oeil, pour moi, la vraie surprise côté mini-séries3 du premier semestre 2014 est définitivement Fargo.

Bonne nouvelle, il semble que la mise en chantier d’une seconde saison qui transformera le projet en anthologie se confirme (en même temps, c’est tellement dans l’air du temps que cela ne devrait pas surprendre grand monde). Aux dernières nouvelles, Fargo reviendrait sur FX à la rentrée 2015.
Quoi qu’il en soit, les futurs projets de Noah Hawley sont à suivre de très près !

PS: En écrivant cet article, je n’ai ressenti aucun besoin de comparer la série au film homonyme des frères Coen, simplement parce que Hawley s’est bien gardé d’en faire une bête adaptation.
Au contraire, il s’est “contenté” d’en capter l’atmosphère si particulière pour nous raconter une histoire totalement inédite, un choix qui s’est avéré payant.


  1. Et là, c’était un peu la question de l’oeuf ou de la poule. Est-ce que Harrelson et McConaughey ont été choisis parce que le récit était ultra concentré sur leurs personnages ? Ou bien est-ce que le récit est à ce point centré sur leurs personnages parce que les deux comédiens étaient associés au projet ? Vous me direz, on s’en fout et vous aurez raison puisque le résultat final est le même. 
  2. Notez comme je manie l’euphémisme ! Promis, après cet article, j’arrête j’essaie d’arrêter de dire du mal de True Detective ! ;) 
  3. Bien que HBO essaie de nous faire croire que True Detective soit une série traditionnelle en la soumettant dans la dite catégorie pour les Emmy Awards, personne n’est dupe. A noter que Fargo a finalement décroché 18 nominations en étant présentée en tant que mini-série tandis que True Detective en a accroché 13 en tant que Drama traditionnelle. Quoi qu’il en soit, le fait que les deux minis ne concourent pas dans la même catégorie est vraiment une aberration totale ! 

3 réflexions au sujet de « Fargo, LA mini-série à découvrir »

  1. J’ai également adoré cette série, c’est tout simplement mon coup de coeur de la saison 2013-2014 ! A la base je l’avais commencée pour Martin Freeman mais j’ai découvert d’autres excellents acteurs ainsi que cette atmosphère si particulière. Je ne connaissais pas le film, je l’ai regardé après avoir fini la série, et effectivement on retrouve une atmosphère assez similaire, mais l’histoire est complètement différente ! L’adaptation du film en série est très réussie et change des adaptations copier-coller que l’on voit si souvent. En revanche pour moi ces 10 épisodes se suffisaient parfaitement à eux-même, et ça ne m’aurait pas dérangée si la série s’était arrêtée là. A voir ce que la saison 2 va donner.
    Sinon je n’ai pas vu True Detective (honnêtement ça ne me tente pas plus que ça) donc je ne peux pas comparer les 2 séries.

    1. Tu as tout à fait raison concernant cette fameuse seconde saison qui vient d’être commandée par FX, elle n’était pas requise.
      Ceci dit, j’ai tout de même hâte de la découvrir :D

      Au pire, si elle n’est pas à la hauteur, cela n’enlèvera rien à la première saison que nous avons pu savourer cette année :)

Un avis, un commentaire ou une question ? N'hésitez pas ! :)